Biodiversité

 Objectifs

- Apporter de la biodiversité, végétaliser par la plantation et les semis.

  - Encourager à s’approprier la rue et la maintenir propre.

- Rendre les déplacements le long des rues plus agréables.

- Montrer qu'il est possible d’agir à un niveau très local. 

 

Projets d'actions

- Végétaliser et embellir quelques rues du quartier en aménageant et cultivant des espaces aux pieds des arbres.

- Informer sur la verdurisation des rues, sur l'usage des pesticides.

- Organiser la 2ème édition de la bourse aux semences pour tout le quartier de Stockel.

 


L'actualité du groupe "Biodiversité"

 

 

Nous continuons à  réfléchir ...en attendant de pouvoir à nouveau agir collectivement

 

 


Pour agir chez vous et autour de vous

Au jardin, au balcon, dans nos rues,...sans pesticides !

La biodiversité au jardin et au balcon

Pour accueillir la biodiversité, c’est très simple : faites confiance à la nature et privilégiez des plantes bien de chez nous ! 160 pesticides sont interdits d’utilisation à Bruxelles !

Les conseils de Bruxelles Environnement.

 

Passer à l’action. Super ! … Des solutions pratiques.

 

Mes plantations.

Regardez ce qui pousse.

Le vent, les oiseaux et les insectes apportent chez vous des graines qui vont germer spontanément.

Plutôt que d’arracher tout de suite ces "mauvaises herbes", laissez pousser ces plantes sauvages. Elles vont donneront probablement de jolies fleurs !

Evitez les plantes toxiques et les exotiques envahissantes.

 

Choisissez la facilité.

La nature fait bien les choses : les plantes de chez nous sont bien adaptées à nos conditions climatiques et résistent mieux aux maladies et aux parasites. Elles sont donc plus faciles à cultiver !

Autre atout : les vivaces refleurissent spontanément chaque année. A côté du traditionnel muguet ou des primevères, découvrez donc la véronique, la tanaisie, la mauve ou l'eupatoire.

 

Faites-leur plaisir, héberger la faune.

Bourdons, papillons et abeilles adorent la jonquille, la vipérine, le pissenlit ou la reine-des-prés, tandis que les oiseaux apprécient particulièrement le cassis, le groseillier, le sureau et le sorbier. C’est facile et joli de les contenter !

Laissez un petit tas de bois ou un morceau de tronc, placez des nichoirs pour oiseaux, des hôtels à insectes.

Plantez une haie mélangée d'espèces indigènes, elle fera le bonheur des oiseaux et des insectes qui y trouveront refuge et nourriture.

En plus les haies facilitent la circulation des hérissons, des batraciens, …

Et pourquoi pas aménager une mare naturelle…

 

L'entretien : soignez au naturel, sans pesticides !

Sous l’impulsion de l’UE, la Belgique s’est dotée d’outils qui permettent de réduire les risques et les dangers des pesticides ou produits phytopharmaceutiques.

Woluwe Saint Pierre est « commune 0 phyto » depuis 2013.

Ce que vous ne pouvez plus faire : 160 produits sont interdits d’utilisation à Bruxelles … depuis le 12 décembre 2016. Cliquez ici pour accéder à la liste des 160 produits interdits.

 

Les pesticides, pourquoi sont-ils dangereux ?

Leur utilisation à grande échelle a conduit à des concentrations croissantes dans l’environnement et dans notre alimentation. La toxicité de cette utilisation à grande échelle est dangereuse pour de nombreux êtres vivants, dont les humains.

De très nombreux insecticides, antimoisissures, destructeurs de mauvaises herbes, … appartenant à des familles chimiques différentes peuvent se mélanger et causer ce que l'on appelle un effet cocktail. Il est très difficile d'étudier les conséquences de ces mélanges pour la santé. Certaines études montrent que les effets séparés de différents pesticides n'ont pas d'impact mesurable sur le risque de cancer alors que leur action conjointe augmente fortement le risque...

Les recherches montrent que les enfants sont plus sensibles aux pesticides.

Cela s’explique sans doute par la rapidité de leur croissance et de leur développement.

Le mode d’exposition intervient aussi. Par exemple, en jouant sur une pelouse traitée aux pesticides, les enfants entrent plus que les adultes en contact avec ces produits.

Pour en savoir plus : les dangers des pesticides 

 

Supprimez les herbes envahissantes naturellement à la main, pour ne pas perturber la microfaune, ou avec un peu d'eau bouillante.

 

Faites un compost.

En se décomposant, vos déchets organiques de cuisine et de jardin donnent un engrais naturel, de qualité et gratuit.

En plus, vous mettez votre poubelle au régime !

 

Arrosez à l'eau de pluie.

Installez une citerne ou juste quelques seaux pour la collecter.

C'est facile et gratuit, elle tombe du ciel !

 

Toutes les infos pratiques sur :

Espèces végétales indigènes et conseillées.

Protéger la biodiversité, 10 conseils.

Un jardin naturel et convivial : 100 conseils pour respecter l’environnement et favoriser la biodiversité.

Le réseau des jardins nature organisé avec Natagora.

 

La biodiversité dans nos rues.

Passer à l’action. Super ! … Des solutions pratiques.

 

Les incroyables comestibles.

Le principe consiste à produire en rue une nourriture à partager.

Pieds d’arbres, trottoirs, friches, ruelles, pieds d’immeubles…, autant de lieux pour faire pousser fruits et légumes là où on ne s’y attend pas.

Assurez-vous d’avoir les autorisations nécessaires de la part des propriétaires (privés ou publics).

Les légumes et fruits cultivés en ville doivent être lavés, en particulier si vous cultivez en voirie.

Ne plantez ni plantes toxiques, ni plantes envahissantes ! 

Toutes les infos pratiques sur le site de Bruxelles Environnement.

 

Du vert à l’assaut des façades.

Il existe une foule de plantes grimpantes, adaptées à notre climat, qui peuvent embellir votre façade.

Demandez à la commune l’autorisation de retirer une ou deux dalles du trottoir pour installer un chèvrefeuille, une clématite, un houblon ou même une vigne : un régal pour les yeux et pour les papillons !

Evitez cependant les plantes à crampons, comme le lierre, qui pourraient abîmer les joints anciens en ciment.

Toutes les infos pratiques sur le site de Bruxelles Environnement.

 

La nature au balcon.

Appuis de fenêtre, terrasses et balcons peuvent facilement accueillir des pots ou des jardinières pour mettre un bouquet de couleurs dans la rue ! Campanules, anémones, géraniums, alstroemeres, œillets, primevères, lavande…

La palette de formes et de couleurs des vivaces qui se plaisent en pot est infinie, et elles refleurissent d’une année à l’autre !

Toutes les infos pratiques dans la brochure "Balconnières gourmandes et fleuries" distribuée par Natagora.

 

Même sur les toits.

Sur un toit plat, vous pouvez même installer une toiture verte.

Bien plus agréables à l’œil, les toitures vertes accueillent toutes sortes de plantes sauvages et permettent de mieux réguler les écoulements d’eau de pluie.